Section de l’INDRE-ET-LOIRE
 DDFIP 37,
94 boulevard Béranger,
37032 TOURS cedex
 02-47-21-74-58
 fo.ddfip37dgfip.finances.gouv.fr

DÉFENDRE LA DGFiP C’EST DEFENDRE LA REPUBLIQUE

Clairement, la DGFiP et ses missions se trouvent dans le viseur du Comité d’Action Publique 2022.

Le 22 mars dernier, les personnels et les organisations syndicales signataires de l’appel ont envoyé un signe fort à la Direction Générale avec près de 40 % de grévistes et des pointes au dessus de 60 % dans certaines directions locales.

En plaçant la DGFiP en pointe de la mobilisation dans l’ensemble de la Fonction Publique, nous avons collectivement exprimé notre exaspération et nos inquiétudes sur le devenir de nos missions.

En effet, la DGFiP, plus qu’aucune autre administration, n’en finit plus de subir suppressions d’emplois entre 18 000 et 20 000 pour les 4 prochaines années !

 Comment peut-on raisonnablement prétendre lutter contre la fraude fiscale en diminuant les moyens de notre administration ?
 Comment peut-on améliorer le conseil aux collectivités territoriales en augmentant sans cesse le nombre de collectivités gérées par un même comptable ?
 Comment peut-on améliorer l’expertise et la qualification des personnels en réduisant le temps consacré à la formation ?
 Comment peut-on encore prétendre améliorer le niveau des recettes de l’État en confiant la collecte de l’impôt sur le revenu aux employeurs avec tous les risques que cela comporte ?

Dans le cadre de la journée morte du 3 mai 2018 à la DGFiP et vu le calendrier, les syndicats CGT, Solidaires, FO-dgfip et CFDT d’Indre et Loire appellent, à minima, l’ensemble des agents du département à ne travailler que sur les plages fixes : de 9h30 à 11h30 et de 14h à 16h00.
Des distributions de tracts aux usagers et enquêtes auprès des agents sont prévues.
Un pot fraternel commun sera mis en place, pour les agents, à 12h devant le Champ Girault à Tours.