Section de l’OISE
 2 rue Molière - 60000 Beauvais
permanence le lundi
 03-44-06-35-68
 fo.ddfip60dgfip.finances.gouv.fr

La grève du 22 mai en chiffres

GRÈVE et MANIFESTATION du 22 mai

SALAIRES & POUVOIR D’ACHAT
PROMOTIONS & CARRIÈRES
SERVICE PUBLIC, EFFECTIFS & MOYENS
NON AU JOUR DE CARENCE
NON A LA RÉMUNÉRATION AU MÉRITE


pour l’ouverture rapide de négociations pour l’augmentation réelle et significative des salaires
contre toute réduction des instances de dialogue social
contre le recours accru aux contractuels
contre tout plan de départs volontaires 

***

**

*

25,53% des agents de la DGFiP ont cessé le travail (voir le détail par direction) pour exiger :

l’augmentation immédiate de 16% de la valeur du point d’indice,

des déroulements de carrière attractifs et des promotions,

l’arrêt des suppressions d’emplois,

l’arrêt du démantèlement de nos services,

des moyens à la hauteur des enjeux,

le refus d’une journée de carence,

le maintien de la gestion RH par l’intermédiaire des CAP.

*

**

***

Dans l’Oise

33,51% de grévistes : BRAVO à tous !

Au moins 15 services fermés :

  1. Attichy
  2. Auneuil
  3. Breteuil
  4. Clermont municipale
  5. Creil municipale
  6. Creil SIP
  7. Creil SIE
  8. Creil PCE
  9. Creil BDV
  10. Estrées-St Denis
  11. Liancourt
  12. Méru SIE
  13. Mouy
  14. Senlis municipale
  15. Sérifontaine
  16. St Just-en-Chaussée

… sans oublier les services de Beauvais au passage de la manif !!!

*

**

***

Dans la fonction publique

Si l’on en croit les premières remontées à 18h, les chiffres seraient en baisse par rapport au 22 mars….
Cette baisse peut s’expliquer par le choix, assez inhabituel, de la date du mardi suivant le lundi de Pentecôte.
Une autre explication est la communication du gouvernement, en mode "extincteur" : report des conclusions du Comité Action Publique 2022 "CAP 22" après la date de la grève (comme par hasard), annonces floues ("on ne touchera pas au statut (mais on va le moderniser)"), déclarations opportunistes ("pas besoin de manif pour entendre un message")…

Cela n’a pas empêché la réussite du mouvement dans l’unité revendicative la plus complète, notamment autour de la question des salaires, du pouvoir d’achat et de la suppression du jour de carence.

Et après ?

L’intersyndicale Fonction publique se réunit pour faire le point jeudi soir (24 mai), sachant que le rendez-vous salarial est annoncé le 16 juin par Olivier Dussopt [1].
Les organisations syndicales de la DGFiP se rencontreront à leur tour le lendemain pour envisager les suites, sachant que les conclusions de CAP 2022 [2] sont attendues le 11 juin pour la DGFiP.

*

**

***

Revue de presse

Bravo aux 800 manifestants qui ont bravé l’orage en fin de manif !!!

*

**

***

Manifestation parisienne

Inédit depuis 2010 : tous les leaders syndicaux étaient présents en tête du cortège parisien !


Notes :

[1Olivier DUSSOPT est secrétaire d’Etat chargé de la Fonction Publique (auprès du ministre de l’Action et des Comptes Publics, Gérald DARMANIN) depuis le 24 novembre 2017

[2Le Premier ministre Édouard Philippe a lancé, le 13 octobre 2017, le programme "Action Publique 2022" aux côtés de Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics, et de Mounir Mahjoubi, secrétaire d’État chargé du Numérique. Leur but affiché est de "repenser le modèle de l’action publique en interrogeant en profondeur les métiers et les modes d’action publique au regard de la révolution numérique qui redéfinit les contours de notre société." Ce Comité comprend une trentaine de personnalités : économistes, financiers, personnalités du secteur public et privé, élus, personnalités étrangères… tous très loin des problématiques actuelles subies dans les 3 versants de la fonction publique. Un fonds dédié de 700 millions d’euros 5 ans, dont 200 millions d’euros en 2018, est vanté comme représentant "des moyens importants pour la transformation publique". Or chacun sait que le moindre développement d’un logiciel se chiffre en milliards, et que la France est lanterne rouge du classement ARCEP pour le développement du haut débit en Europe !!! Alors, à quoi faut il s’attendre ? A un plan com’ en mode esbroufe ? Ou bien à la révolution annoncée ? Cet article du Monde décrit très justement CAP 22 comme une "grenade dégoupillée que le gouvernement ne semble plus trop savoir comment manipuler".