Section des Directions Nationales et Spécialisées
 DRESG, 10 rue du Centre
Bureau 1720 Aile Sud
93465 NOISY LE GRAND Cedex
 01-57-33-86-11
 fo.dresgdgfip.finances.gouv.fr

DARMANIN, LA LETTRE ET LE NÉANT

Le Ministre DARMANIN s’est adressé aux cadres supérieurs du ministère : autant il est difficile de trouver quelque chose de positif dans son communiqué autant on peut, sans peine, imaginer le pire. Alors que la publication du rapport de CAP 22 est sans cesse différée, le Ministre annonce qu’il faudra continuer à être exemplaire en matière de transformation. Il oublie ainsi un peu vite le niveau des efforts consentis par les personnels pour maintenir la qualité du service dans un environnement en perpétuelle mutation. En d’autres termes, il faudrait continuer à subir la machine infernale qui détruit nos emplois, démantèle nos réseaux, détériore nos conditions de travail. Quant aux axes de modernisation évoqués, ils portent en germe la dévitalisation de nos services et le recours massif aux contractuels. En outre, la question d’un réseau unique de recouvrement des recettes fiscales et sociales qui semblait abandonnée, revient à l’ordre du jour.
Cet « ambitieux » projet passe par davantage de coupes drastiques dans nos effectifs, le transfert d’une partie de nos missions au privé, voire leur abandon. Étrange remerciement de la capacité des personnels à s’adapter à un niveau d’exigence toujours plus grand.
Les cadres, récemment destinataires d’un guide de la mobilité ne seront, bien évidemment, pas épargnés. Après avoir vu leurs perspectives de carrière à la DGFiP se réduire comme peau de chagrin, ils sont maintenant fortement incités à aller voir si l’herbe ne serait pas plus verte de l’autre côté. A ce stade, toute la question est de savoir si le Ministre demande aux cadres d’être des maillons essentiels de la transformation ou les fossoyeurs d’une administration fiscale, économique et financière digne de ce nom ?FO appelle toutes les catégories de personnels à se préparer à la riposte pour exiger la pérennité de toutes nos missions menacées par CAP 2022,
le maintien du statut général et des statuts particuliers et faire savoir que nous en avons décidément marre d’être exemplaires.