Section de la CORSE-DU-SUD
 DRFiP de Corse du Sud
2 avenue de la Grande Armée BP 410
20191 AJACCIO Cedex
 04-95-23-51-70  04-95-23-79-89
 fo.drfip2adgfip.finances.gouv.fr

Le syndicat FO des finances publiques 2A s’adresse aux candidats aux élections territoriales : Quel modèle de service public souhaitez-vous pour les usagers ?

Communiqué de presse

Le syndicat FO des finances publiques 2A s’adresse aux candidats aux élections territoriales :
Quel modèle de service public souhaitez-vous pour les usagers ?

(https://journal-lepetitcorse.fr/2021/04/23/fo-dgfip-2a-aux-candidats-aux-territoriales-quel-modele-de-service-public-souhaitez-vous-pour-les-usagers/)

Vous le savez, l’administration des finances publiques s’est engagée au niveau national dans un vaste plan de reconcentrations de ses services.

En Corse du Sud, les trésoreries de Lévie et de Sainte-Marie Sicché devaient fermer au 1er janvier 2021. Cependant, suite aux nombreuses manifestations (élus, association de commerçant, etc), le préfet de région M. LELARGE a annoncé le 1er décembre 2020 la suspension de ces fermetures dans l’attente de la mise en place d’une commission ad hoc chargée de réfléchir sur l’implantation des services de l’État dans l’île.

Cette commission est une demande du 1er ministre formulée dans une lettre adressée au préfet de Corse le 22 mai 2018 (!)

5 mois après cet engagement du préfet LELARGE, qu’en est-il ? … « Paroles, paroles, paroles » !

Contrairement à ses engagements, le préfet n’a toujours pas mis en place cette commission et l’administration profite alors du contexte COVID pour accélérer ses réformes mortifères : En plaçant les agents en télétravail, elle vide les structures pour anticiper leur fermeture… et ainsi éloigner l’usager de nos services !

A cette situation s’ajoute la mise en place de « Maisons France Service » (M.F.S.) dans le rural. Ces structures ne seront qu’un service « boite aux lettres », un intermédiaire de plus entre l’usager et nos services, avec un agent d’accueil formé à la va-vite pour répondre en lieu et place de la CAF, la CPAM, la MSA, la CNAV, la CARSAT, le ministère de l’intérieur, la justice, Pôle Emploi… et des Finances Publiques !

"merci de bien vouloir contacter la plate-forme téléphonique, sinon, envoyez un mail !"

…voici la réponse du service public de proximité version « Maison France Service » !

Est-ce le service public que vous souhaitez promouvoir ?

Est-ce le service public, selon vous, auquel aspire la population ?

Dans notre région où la moyenne d’âge est très élevée, région également la plus pauvre de France métropolitaine (18,7 % de la population en Corse, contre 14,1 % au niveau national), nous considérons, à FORCE OUVRIERE que le service public « dématérialisé » (ou « en ligne ») au contraire, favorise l’exclusion et accentue la précarité d’une grande partie de la population .

Le 28 avril, la DRFIP (Direction Régionale des Finances Publiques) a présenté aux syndicats ses nouveaux projets de restructurations au 1er janvier 2022 :

  • fermeture de la trésorerie de Bonifacio (remplacée par une MFS, activité transférée à Sartène) ;
  • fermeture de la trésorerie de Vico (activité transférée à Ajaccio) ;
  • fermeture du Service des Impôts des Particuliers (SIP) de Porto-Vecchio, fusionné avec celui de Sartène ;
  • fermeture du Service des Impôts des Entreprises (SIE) de Sartène, fusionné avec celui de Porto-Vecchio.

Ce démantèlement de nos services s’ajoute donc aux fermetures des trésoreries de Sainte-Marie Sicché et de Lévie… Des fermetures qui devraient intervenir avant même l’été, contrairement à l’engagement pris par le Préfet devant les élus !

Contre ce projet, les agents de la DGFIP seront en grève le 10 mai à l’appel de l’intersyndicale. Avec les usagers, nous attendons aussi que vous, candidat(e)s aux élections territoriales, affichiez une position claire sur le modèle de services publics que vous souhaitez pour la population.

Au-delà même de la qualité du service rendu, il s’agit de l’avenir de la ruralité dans notre région !