Section de la MAYENNE
 DDFIP de la Mayenne
24 Allée de Cambrai
53014 LAVAL Cedex
 06-73-88-42-71
 fo.ddfip53dgfip.finances.gouv.fr

Ctl

Le Ctl s’est tenu ce jour avec 6 points d’ordre du jour.

1 Approbation des pv de ctl précédents à l’unanimité.

2 Bilan de la campagne IR
Un certain nombre de problèmes ont été soulevés.
Un deuxième ordinateur a été installé à Chateau Gontier sans que l’agent soit habilité à le faire ce qui pourrait poser problème en cas de court circuit par exemple.
Beaucoup d’appels non aboutis et non comptabilisés se transforment en courrier ou en mel et faussent les chiffres.
La date officielle de fin de campagne le 31 mai 2013 devrait etre reculée au 21 juin car de nombreux contribuables continuent de venir en nombre durant cette période. L’idée pourrait etre retenue si des personnels sont mis à disposition l’année prochaine sur cette période.
Les délais d’attente des contribuables s’allongent pouant aller jusqu’à 2 heures pour certains.
Des vacataires sont recrutés pour saisir des déclarations. Cela entraine un nombre d’erreurs croissant et donc du travail en plus pour tout rectifier. De plus les erreurs favorables aux contribuables ne remontent probablement pas aussi vite que lorsque c’est l’inverse.

3 Tableau de veille sociale au 30/06/2012
On remarque que 237 écrètements concernant une quarantaine d’agents apparait. On peut se demander s’il n’y a pas là une surcharge de travail.

4 Les ponts naturels
La direction propose les vendredi 10 mai et 16 aout 2013 ce qui est voté à la majorité.

5 Bilan formation professionnelle
En 2012 ,1485 jours de formation ont été dispensés soit une augmentation de 17,5% par rapport à 2011. malgré les restrictions budgétaires, le Président indique que toute formation nécessaire à l’agent sera proposée et indemnisée.

6 Questions diverses
Après les déplacements mutations de 2 agents en grande difficulté hors cap, nous intervenons pour mettre en garde contre ces méthodes. Meme si ces cas étaient urgents et ont été traités pour le mieux, nous estimons anormal que les organisations syndicales n’aient pas été mises au courant de ces décisions. Le Président l’admet et assure que cela ne se reproduira plus.