Section de l’ORNE
 FO DGFIP 61 ORNE
PLACE BONET
BP540 61007 ALENCON CEDEX
 06-46-11-28-93
 fo.ddfip61dgfip.finances.gouv.fr

Communiqué commun DISI Agents des finances publiques avant tout !

Même si, à ce jour, les conséquences sur la sphère informatique de la future géographie revisitée voulue par le gouvernement et le Directeur Général sont peu ou mal connues, nul besoin de faire preuve d’un pessimisme noir pour être sûr qu’elles existeront !
L’heure n’est donc plus aux demi-mesures. Grèves, blocages, rassemblements, horaires minimums de présence…
C’est maintenant que tous les moyens d’action doivent être utilisés afin de faire pression sur le gouvernement et la direction générale.
À cette déstructuration programmée s’ajoutent encore plus de suppressions d’emplois : Entre 18.500 et 30.000 suppressions d’emplois supplémentaires seraient prévues à la DGFIP dans les trois ans qui viennent.
Plus grave encore, compte tenu des départs en retraite (environ 16 000), à l’horizon 2022 entre 2.500 et 14.000 agents se
retrouveront donc sans mission, sans résidence, sans chaise.
À ceci s’ajoute l’évolution des règles de gestion et la déréglementation voulue par le gouvernement dans son projet de réforme de la fonction publique, la flexibilité, la mobilité subie, la remise en cause totale de la défense des agents via la mise à mort des CAP ou encore l’absence de reconnaissance à l’égard des personnels.
Parallèlement, le Directeur Général est en train de négocier un contrat pluriannuel d’objectifs et de moyens avec la Direction du Budget, la signature étant prévue fin mars.
Ce mois de mars 2019 est donc crucial pour notre avenir ! Afin d’obtenir un maximum de moyens pour nos services, nous devons nous battre ! À la fois pour nous même, pour nos missions, nos lieux de travail et nos concitoyens ! Le gouvernement veut aller vite, car il est actuellement fragilisé et son projet est très critiqué : nous pouvons y arriver !
Agent des DiSI, nous sommes avant tout des agents des finances publiques, et notre avenir commun dépend de l’avenir de la DGFIP.
Si la DGFIP est réduite à la portion congrue, il en sera de même des services informatiques, entre autres.