Section de l’ORNE
 FO DGFIP 61 ORNE
PLACE BONET
BP540 61007 ALENCON CEDEX
 06-46-11-28-93
 fo.ddfip61dgfip.finances.gouv.fr

L’Association des maires de France (AMF) et différents élus s’inquiètent de la géographie revisitée et le disent

Alors que l’on apprend que la Ville de Bobigny (93) et la région Pays de la Loire (44) ont succombé après Hyères (83) à la lettre de retape sonnante et trébuchante, que nous avions qualifiée d’abjecte, des ministres Darmanin et Dussopt, d’autres élus locaux, par la voix de l’Association des maires de France (AMF), expriment leurs plus vives réserves quant à l’expérimentation des agences comptables et la « fermeture accélérée des trésoreries ». (lien sur le communiqué du site de l’AMF).

Au niveau local, certaines communautés de communes votent des délibérations contre cette vague de démantèlement des services publics en milieu rural et exigent le maintien des trésoreries de proximité.

C’est le cas notamment de la communauté de communes « Isle Vern Salembre » (CCIVS) en Dordogne, lors de son conseil communautaire du 21 mars 2019. Ce dernier a ainsi décidé, à l’unanimité de ses membres, de s’opposer « à cette nouvelle vague de démantèlement des services publics en milieu rural » et d’exiger « le maintien des trésoreries de proximité avec le plein exercice de leurs compétences actuelles en matière de recouvrement de l’impôt, de tenue des comptes des hôpitaux, des EHPAD, des collectivités locales et établissements publics locaux. »

Des élus de terrain, également parlementaires, alertés par les syndicats, écrivent au ministre Darmanin pour exprimer leur inquiétude à l’annonce par leur DDFiP de sa volonté de fermer des trésoreries. C’est le cas, par exemple, d’un sénateur de l’Ain – M. Rachel Mazuir (voir PJ).

Ces réactions prouvent que les arguments étayés de F.O.-DGFiP, et portés par ses sections départementales, commencent à faire réagir les élus.