Section de l’ORNE
 FO DGFIP 61 ORNE
PLACE BONET
BP540 61007 ALENCON CEDEX
 06-46-11-28-93
 fo.ddfip61dgfip.finances.gouv.fr

RENCONTRE AVEC MME LA PREFET DU 14 NOVEMBRE 2019

Le 7 novembre 2019, l’Intersyndicale de l’Orne a rencontré le directeur afin de couper court aux informations diffusées aux agent-e-s et aux élu-e-s selon lesquelles elle ne participait pas à la soit disante concertation par principe.

En se rendant à ce CTL, elle a démontré, au contraire, qu’elle était force de proposition, en expliquant ce que devait être un véritable réseau de proximité : le maillage territorial tel qu’il existe actuellement, renforcé par des points d’accueil supplémentaires, permettant l’accessibilité au service public par tous.

Ce que nous pressentions s’est avéré malheureusement exact : aucune concertation, aucune évolution dans le projet du nouveau réseau, refus de prendre en compte nos propositions.

De plus, les rares informations lâchées péniblement par la Direction l’ont été sur notre insistance, et sur présentation d’un courrier récupéré par un élu.

De ce fait, les organisations syndicales ont quitté la séance.

Quelle n’a pas été notre stupéfaction lorsque nous avons découvert le soir même sur le site Ulysse 61 un message du Directeur :
annonçant la communication prochaine d’un calendrier des entretiens pour les agent-e-s concerné-e-s par les restructurations, alors que lors du CTL il avait précisé qu’ils n’auraient lieu qu’à la fin de la concertation,
annonçant l’entrée de la période de concertation dans une phase ultime d’élaboration, alors que le matin même il évoquait avec nous le report de celle-ci au-delà des élections municipales,
communiquant le tableau de la liste des implantations jusqu’alors inconnu pour nous, non remis en CTL.

Le Directeur laisse entendre que les agent-e-s pourront avoir le choix entre suivre leur mission ou obtenir un poste au plus prêt. Cela nous semble un peu simple, compte tenu du contexte de suppressions d’emplois.

Devant cette position jusqu’ au-boutiste de notre Direction, l’Intersyndicale de l’Orne a décidé de demander une audience auprès de Madame la Préfète, qui nous a reçu à 9h30 le jeudi 14 novembre.

Nous avons rédigé en intersyndicale un tract que nous avons lu et remis à MME LA PREFETE ce jour.

Le dialogue que nous avons eu avec elle a été cordial, avec une écoute certaine.

Elle nous dit être favorable à la création des maisons France Services qui apporteront un plus aux usagers, et nous a informé de la validation ( et elle l’espère) peut être de quatre " MFS" pour l’ ORNE dès demain 15 novembre 2019
Nous lui avons précisé que nous n’étions pas opposé par principe à une réforme dès lors que celle ci apporte un plus.
Mais, apres avoir retourné le projet dans tous les sens , notre constat a été unanime.

Personne n’est gagnant dans ce projet , guidé uniquement par des considérations d’économies tant budgétaires qu’humaines

Nous avons insisté sur la nocivité de cette réforme pour les usagers et les agents et lui avons annoncé que 35 % des effectifs seront concernés par une mobilité géographique MME LA PREFETE a été surprise car le Directeur lui a annoncé un impact à la hauteur de 6% . Nous aussi nous avons été surpris , pas la mème méthode de comptage surement , je ne vois pas d’autre explications.

Vous en voyez une autre !!!!!!

MME LA PREFETE a eu l’air consciente de l’impact de cette réforme sur les risques psychosociaux et a été surprise de la lettre, dont elle n’a pas eu connaissance, qu’a envoyé M DE BALLORE à M DARMANIN concernant la nouvelle organisation dans l’ Orne qui ne va pas dans l’intérêt du territoire, qu’il convient de revenir sur ce projet et d’engager une nouvelle et large concertation sur les territoires

Par courrier en date du 11 juillet 2019 , M FOURNEL a écrit que les entretiens individuels ne pourront avoir lieu que lorsque la concertation sera terminée et les projets validés par le ministre.

Bref , le combat continue , rien n’est arrêté, rien n’est définitif a ce jour , il ne faut pas se laisser impressionner par le message sur ULYSSE, NE L’OUBLIEZ PAS