Section des Directions Nationales et Spécialisées
 10 rue du Centre
Bureau 1720 Aile Sud
93465 NOISY LE GRAND Cedex
 01-57-33-80-29
 fo.dresgdgfip.finances.gouv.fr

SOBRIÉTÉ ÉNERGÉTIQUE ou comment dégrader à bon compte les conditions de travail

Comme un peu partout dans le réseau DGFIP, l’incompréhension est totale.
Par exemple dans l’Oise les radiateurs d’appoint qui servaient habituellement à supporter les intersaisons dans les bureaux les plus froids ont été confisqués.
Dans le même temps, la politique de l’administration est de reporter le plus possible la mise en route du chauffage central.
Résultat des courses il fait 17 dans la plupart des bureaux, voire 15 dans certains mal exposés.
Même les femmes de ménages se plaignent du froid pour travailler !

Après nous avoir condamnés à dépenser vite fait un "Fonds d’Amélioration des Conditions de Vie au Travail"
Nos collègues de l’Oise citent pour exemple le montant non anecdotique de 87411€ utilisé par la DDFiP de l’Oise en canapés et autres pergolas, aujourd’hui on nous condamne à travailler dans des bureaux glacés, décourageant au passage les collègues de procéder aux aérations anti-covid, pourtant indispensables ne cette période de reprise épidémique.
Cherchez l’erreur !

Alors à Bercy, les conditions de travail ça compte ou ça ne compte pas ????
De qui se moque-t-on ?

Est-on menacé de pénurie d’électricité actuellement ? NON
La carte météo des risques de tension sur le réseau électrique est-elle disponible ? NON Cette politique de -10% en 2 ans est en train de se transformer en -100% tout de suite !!!
C’est aussi ridicule qu’inadmissible.

FO demande que la DG et les directions départementales reviennent très rapidement à la raison sur ce sujet qui concerne tous nos collectifs de travail.