Section des Directions Nationales et Spécialisées
 10 rue du Centre
Bureau 1720 Aile Sud
93465 NOISY LE GRAND Cedex
 01-57-33-80-29
 fo.dresgdgfip.finances.gouv.fr

Le Tour en treize chiffres clés

Le cyclisme ne pollue pas… ou presque ! Si un vélo ne dégage pas de CO2, cela ne veut pas dire que le Tour de France ne pollue pas. En effet, plus de 35 000 bidons sont bus par les coureurs et parfois jetés dans la nature. © ASO/Thomas MAHEUX

Année après année, le Tour évolue, se renouvelle, et chaque édition apporte son lot d’événements marquants. Une certitude cependant, le spectacle et l’émotion seront toujours au rendez-vous.

2
C’est le nombre de coureurs qui ont gagné le Tour sans porter le maillot jaune
Eh oui, c’est possible ! Depuis que le maillot jaune existe (il a été créé au cours de l’édition 1919), deux coureurs ont réussi à remporter le Tour de France sans jamais le porter − dit autrement, ils ont attendu la toute dernière étape pour prendre pour la première fois la tête du classement général… Cet exploit a été réussi par le Français Jean Robic lors du premier Tour d’après-guerre, en 1947, et par le Néerlandais Jan Janssen en 1968.

7
C’est le nombre de coureurs qui ont gagné le Tour sans remporter aucune étape
Eh oui, ça aussi c’est possible ! Le vainqueur de la Grande Boucle est le coureur qui a mis le moins de temps à couvrir l’ensemble des étapes. Il peut donc y parvenir sans en remporter aucune : c’est la régularité qui prime… Ce scénario est néanmoins rare puisqu’il n’est intervenu que sept fois en plus de cent éditions. Le Belge Firmin Lambot fut le premier en 1922, bientôt imité par le Français Roger Walkowiak en 1956, l’Italien Gastone Nencini en 1960, le Français Lucien Aimar en 1966, l’Américain Greg Le Mond en 1990, l’Espagnol Oscar Pereiro en 2006 et le Britannique Chris Froome en 2017.

22
C’est le nombre de départs du Tour à l’étranger
Cela fait longtemps que la Grande Boucle a pris l’habitude de visiter ses voisins, voire de partir de chez eux : la première fois c’était d’Amsterdam, aux Pays-Bas, en 1954. Depuis il y a eu aussi l’Allemagne, la Belgique, l’Espagne, le Royaume-Uni, l’Irlande, le Luxembourg, la Suisse ou encore Monaco. La vingt-troisième fois est prévue pour l’an prochain et un Grand Départ du Tour 2019 à Bruxelles.

25
C’est le nombre de cols au programme du Tour 2018
Au total, cette édition propose 25 cols de deuxième, de première ou hors catégorie. Un chiffre légèrement supérieur à celui de l’édition 2017 (23) mais inférieur à celui de 2016 (28), bref dans la moyenne des dernières années.

1 800
C’est le nombre de bidons bus en une seule étape
Si un vélo ne dégage pas de CO2, cela ne veut pas dire que le Tour de France ne pollue pas. Sans même parler de la caravane, ce sont près de 1 800 bidons qui sont bus par les coureurs en une seule étape, et pour la plupart jetés dans la nature, soit plus de 35 000 sur l’ensemble des trois semaines… Pour limiter l’impact sur l’environnement, le Tour a mis en place des « zones de collecte » autour des zones de ravitaillement et dans les trente derniers kilomètres de chaque étape, où tous les déchets jetés sont ensuite ramassés.

30
C’est le nombre d’arrivées du Tour à l’Alpe d’Huez
Le jeudi 19 juillet 2018, le Tour de France tracera pour la trentième fois sa ligne d’arrivée au sommet de la montée de l’Alpe d’Huez. La station alpestre est de très loin l’arrivée au sommet la plus souvent vue sur la Grande Boucle… Une histoire commencée en 1952 avec Fausto Coppi et prolongée depuis par les plus grands champions du Tour : Joop Zoetemelk, Luis Herrera, Bernard Hinault, Gianni Bugno, Marco Pantani, Thibaut Pinot, …

4
C’est le nombre de recordmen de victoires sur le Tour
Lance Armstrong déchu de ses sept titres, quatre coureurs se partagent la tête du classement des victoires sur la Grande Boucle, avec cinq sacres chacun. Le premier à y être parvenu fut le Français Jacques Anquetil (1957, 1961, 1962,1963, 1964), suivi du Belge Eddy Merckx (1969, 1970, 1971, 1972, 1974), du Français Bernard Hinault (1978, 1979, 1981, 1982, 1985) et de l’Espagnol Miguel Indurain, le seul à avoir remporté ses cinq succès sans interruption (1991 à 1995).

36
C’est le nombre de victoires françaises sur le Tour
La France attend depuis trente-trois ans maintenant un successeur à Bernard Hinault, dernier vainqueur tricolore de la Grande Boucle en 1985. Mais elle reste de très loin le pays ayant le plus souvent remporté le Tour avec ses trente-six succès : c’est le double de la Belgique, sa dauphine, qui elle aussi est en disette depuis un bail (Lucien van Impe 1976 !). L’Espagne (douze victoires) et l’Italie (dix) sont juste derrière. Au total, seulement douze pays apparaissent au palmarès du Tour de France.

10
Ce sont les secondes de bonification pour les vainqueurs d’étape
Elles ont souvent varié au fil des années, mais les bonifications ont toujours joué un rôle important sur le Tour. Pour cette édition 2018, c’est la même formule que pour les précédentes qui a été retenue : des bonus de dix, six et quatre secondes reviennent aux trois premiers des étapes en ligne (c’est-à-dire toutes celles qui ne sont pas des contre-la-montre).

2 000
C’est le nombre de journalistes accrédités sur le Tour
Presse écrite, médias Web, télévisions et radios… Le monde entier parle du Tour de France et veut y être, mais les places sont chères. Tout le monde n’obtient pas « l’accréditation », précieux sésame pour suivre le peloton pendant trois semaines, mais ce sont quand même environ 2 000 journalistes qui l’obtiennent chaque année ! Au total, le Tour est diffusé dans 190 pays et près de 700 médias sont représentés sur la Grande Boucle.

500 000
C’est, en euros, la prime accordée au vainqueur du Tour
C’est une coquette somme qui attend le maillot jaune sur les Champs-Élysées. Ses dauphins sur le podium final toucheront eux 200 000 et 100 000 euros. Chaque vainqueur d’étape touche 11 000 euros, et les lauréats des maillots vert et à pois 50 000 euros.

54
C’est l’écart en secondes entre le premier et le deuxième du Tour 2017
Moins d’une minute séparait Chris Froome de Rigoberto Uran à l’issue de la dernière édition de la Grande Boucle. C’est l’un des écarts les plus faibles de l’histoire de l’épreuve, puisque seules huit autres éditions ont vu moins d’une minute séparer les deux premiers. Le record revient bien sûr aux fameuses huit secondes qui ont permis à Greg LeMond de remporter le Tour 1989 au nez et à la barbe de Laurent Fignon.

9
C’est le nombre de villes-étapes inédites du Tour 2018
Pour la première fois de leur histoire, Fontenay-le-Comte (1re étape) ; Mouilleron-Saint-Germain (2e étape) ; Sarzeau (4e étape) ; Dreux (8e étape) ; La Rosière (11e étape), Trie-sur-Baïse (18e étape), Saint-Pée-sur-Nivelle (20e étape), Espelette (20e étape) et Houilles (21e étape) accueilleront un départ ou une arrivée d’étape de la Grande Boucle.