Section de la HAUTE-LOIRE
 DDFiP,
17 rue des Moulins
43012 LE PUY en VELAY Cedex
 04-71-09-86-98
 fo.ddfip43dgfip.finances.gouv.fr

Cotisations 2018 : lettre aux adhérents et sympathisants

Cher(e) camarade, cher(e) collègue,

En 10 ans, les réformes engagées par les gouvernements successifs (RGPP, MAP, Réate 1 et 2, Loi NOTRé) ont contribué à démanteler notre réseau de proximité, à dégrader les conditions de travail, l’exercice des missions et la qualité du service public.
En 10 ans, la DGFIP issue de la fusion de la DGI et de la DGCP, a subi plus de 20 000 suppressions d’emplois.

FO-DGFIP n’a eu de cesse de dénoncer ce véritable plan social et la diminution constante des moyens qui ont permis de justifier l’adaptation des structures et du réseau (ASR).
FO-DGFIP n’a eu de cesse de revendiquer l’arrêt des suppressions d’emplois et le maintien du réseau afin de garantir à tous l’égalité républicaine sur le territoire.

2018 n’annonce pas d’embellies, bien au contraire !
Les perspectives du quinquennat MACRON s’annoncent destructrices : 120 000 emplois Fonction Publique à supprimer, menaces sur les retraites, sur notre système de santé, rémunération au mérite, gel du point d’indice, retour du jour de carence, plan de qualification en baisse, mise en place du prélèvement à la source…
Le lancement en septembre dernier du Comité Action Publique 2022 (CAP 22) par le 1er ministre n’augure rien de bon : l’un des objectifs principaux est de privatiser ou abandonner des missions de service public.
A FORCE OUVRIERE, nous sommes certains que tout est déjà bouclé : CAP 22 est un alibi pour mettre en place le désengagement accru de l’Etat sur les services publics de proximité.
La fin de la DGFIP, toujours prioritaire pour contribuer à « l’effort » de réduction du nombre de fonctionnaires, est-elle programmée ?

Dans le privé, la loi Travail, combattue pendant des mois par les salariés est désormais en application : elle menace l’ensemble des garanties collectives et entérine l’inversion de la hiérarchie des normes. Dans la Fonction Publique, elle permettra de déroger au statut général et aux statuts particuliers par notamment le démantèlement des règles de gestion. Cela a commencé en 2017 à la DGFIP avec l’annonce de Bruno PARENT sur les règles de mutation.

Autant de défis qui nous attendent !

Force Ouvrière, fidèle aux valeurs du syndicalisme libre, revendicatif et indépendant de l’Etat, des partis et des églises, défendra haut et fort les intérêts et les revendications des salariés.

Pour cela, il faut un syndicat fort en nombre d’adhérents et militants.
Aussi, la section départementale FO-DGFIP de la Haute- Loire, 1ère organisation syndicale du département invite les collègues qui se retrouvent dans ces valeurs, à la rejoindre.

Le Conseil Syndical FO a décidé que le barème national du Syndicat serait réévalué de 0,67% pour 2018,

Nous vous rappelons que la cotisation versée à un syndicat national confédéré intègre les cotisations (les timbres) versées à la structure départementale interprofessionnelle, l’Union Départementale, sans laquelle la solidarité des salariés serait un mot creux, et les structures fédérales et confédérale qui permettent de faire entendre la voix des salariés au niveau du ministre de tutelle, du 1er ministre et du Président de la République.

Il est souhaitable de régler au plus tôt dans l’année la cotisation dont nous vous rappelons qu’elle ouvre droit à un crédit d’impôt de 66% qui fait désormais l’objet d’une restitution pour les collègues non imposables. Les versements échelonnés sont acceptés, le solde devant être versé au plus tard le 30 octobre 2018 (prendre contact avec Robert GAGNE).

Meilleurs sentiments syndicalistes.

Le Trésorier La Secrétaire Départementale

Robert GAGNE. Jocelyne LIMAGNE