Section des CÔTES-D’ARMOR
 FO-DGFiP Côtes d'Armor, Centre des finances publiques
4 RUE ABBE GARNIER CS 62123
22021 SAINT-BRIEUC CEDEX
 02-96-01-42-35  02-96-01-42-35
 fo.ddfip22dgfip.finances.gouv.fr

CTL du 01/04/2022 : FACVT

Le comité technique local (CTL) des Côtes d’Armor s’est réuni le vendredi 1er avril 2022 à 9 heures dans la salle de réunion de la direction, sise 17, rue de la gare à Saint-Brieuc.

Ordre du jour

1 - Approbation des PV des CTL des 8 avril 2021, 26 mai 2021, 16 juin 2021, 14 octobre 2021, 22 octobre 2021 et 20 janvier 2022 (pour avis) ;

2 - Fonds d’amélioration du cadre de vie au travail des agents (pour avis) ;

3 - Questions diverses.

Compte-rendu
Un CTL s’est tenu ce matin à la Direction sous la présidence de M. LE BUHAN.

Le principal point à l’ordre du jour portait sur le Fonds d’Amélioration du Cadre de Vie au travail.

Pour mémoire : un appel à projet avait été lancé en décembre.

Il est ressorti de l’analyse des propositions faites par les agents, que la majorité ressentait le besoin d’un espace de détente.
Or, les différentes politiques de regroupements des agents sur des sites plus gros dont les murs ne sont pas extensibles, vont conduire à ne pas pouvoir
prendre en compte ces demandes par ….. manque de place !!! Merci le NRP.

Ces fonds ne sont pas une demande des agents.

Leurs demandes sont l’implantation de médecin et d’infirmière de prévention à plein temps, le maintien et le développement des services sociaux (actuellement diminution du budget EPAF et
vente de 12 résidences sur 19), l’augmentation de la valeur du point d’indice, des indemnités kilométriques revalorisées à hauteur des frais engagés, des créations d’emplois, la fin des
restructurations, l’arrêt des réformes (retraite, individualisation des primes, suppression des CHS-CT…) et des applications qui fonctionnent.

F.O n’est pas dupe. Le Gouvernement, sous un semblant de concertation participative, demande in fine aux organisations syndicales de choisir quel service, quel agent obtiendra satisfaction
à sa demande.
Pendant ce temps, il n’y a pas de crédits pour changer les ouvertures des sites (Abbé Garnier, Guingamp…)

Le Gouvernement prend les organisations syndicales en « otage ». Il s’agit d’organiser la cogestion, obtenue par un chantage à la prime de fin d’année suite aux accords d’octobre 2021
et à l’utilisation des fonds.

Pour F.O, nous avons bien conscience que les agents ont un besoin d’amélioration de leur condition de vie au travail, cela est tout à fait légitime.
Mais ce n’est pas avec ce saupoudrage dit d’amélioration du cadre de vie au travail, cette aumône de 100 € par agent que cela va s’améliorer.
Cette somme aurait été bien plus utile dans le porte-monnaie des agents.

C’est pourquoi FO DGFiP a décidé de ne pas prendre part au vote.

Vous trouverez ci-joints la liminaire lue par les élus FO DGFiP à l’ouverture de la séance expliquant cette position
ainsi que le compte-rendu du CTL.